Consultez aussi notre page Facebook Non aux éoliennes à Trizac

Une partie des Monts du Cantal (la Roche Taillade, la Brèche d’Enfloquet & le Roc des Ombres) derrière le buron du Cayrou-Grand

Les planèzes de Trizac englobent un vaste territoire qui entoure par le nord-ouest les Monts du Cantal. Elles comprennent ce que les habitants locaux nomment « les montagnes » ou « les estives » (là où les vaches vivent et se nourrissent de mai à novembre) sur les communes de Trizac, Le Monteil, Valette, Collandres, Apchon, St Hippolyte, Le Falgoux, Le Vaulmier, Saint Vincent de Salers, Moussages, Auzers.

Les promoteurs éoliens, en l’occurrence la société canadienne Boralex, recherchent des communes endettées à qui ils peuvent faire miroiter des revenus financiers (en fait une très petite partie des impôts et taxes locales). Connaissant par ailleurs les difficultés financières des éleveurs de nos régions, ils savent bien que leur proposition d’un modeste loyer annuel ne peut que les attirer. De plus, comme seuls les vaches, quelques chevaux et la faune sauvage peuplent nos montagnes, ces sociétés n’ont pas à s’inquiéter de la présence d’habitations humaines qui restreignent, bien peu malheureusement, l’implantation d’éoliennes.

Pourtant, la grande majorité du Plateau de Trizac fait partie du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne, mais les promoteurs éoliens s’en moquent puisque le PNRVA, censé préserver le site exceptionnel où nous vivons n’a qu’un avis consultatif.

La même vue, telle qu’elle pourrait être avec des éoliennes de 180m de haut (photomontage)

Le parc éolien est entièrement inclus dans la zone spéciale de conservation Natura 2000 (Entre Sumène et Mars) censée protéger la Loutre et les Écrevisses à pattes blanches, et il se trouve à moins d’un kilomètre d’une autre zone spéciale de conservation Natura 2000 (Zones humides de la région de Riom-es-Montanges), mais là encore, quelle importance puisque leur chartre ne peut imposer aucune contrainte aux promoteurs éoliens ?

Le parc éolien est aussi en partie inclus dans 3 ZNIEFF de type 1 : La Haute Vallée du Marilhou, Le Plateau de Trizac et les Sources de la Sumène.

Enfin Le Grand Site de France Puy Mary – Volcans du Cantal aura une vue plongeante sur l’ensemble du parc éolien, tout comme les 2 Sites Classés Patrimoine National : Massif Cantalien & Le Chateau d’Apchon et son Dyke Volcanique.

Ainsi, la commune de Trizac est exclue de la Zone du Développement Éolien telle que définie en juin 2012 par le Schéma Régional Éolien Auvergne (SREA) édité par le Préfet de Région Auvergne, mais ce SREA a été annulé en mai 2016 par la Cour Administrative d’Appel de Lyon, et à ce jour, il n’est remplacé par aucune autre directive.