Succès de la réunion publique d’information

La salle des fêtes de Trizac était bien remplie vendredi soir avec plus de 150 personnes venue chercher des informations sur les éoliennes.

Louis Mosser, agriculteur et président de l’association « Vent des Planèzes de Trizac » a ouvert la séance avec quelques mots de bienvenue, en remerciant particulièrement les élus de la communauté de communes du Pays de Gentiane d’être venus s’informer.

Anne Toty, scientifique membre de l’association, a présenté un diaporama pour expliquer, chiffres officiels à l’appui, pourquoi les éoliennes ne sont qu’un leurre écologique, qu’elles ne sont pas intéressantes d’un point de vue économique pour la France, la région, ou les finances de la commune de Trizac, qu’elles risquent fort de mettre en faillite les fermes des propriétaires terriens qui ont signé une promesse de bail avec le promoteur, qu’en défigurant nos montagnes pour des décennies, elles compromettent le développement touristique local et dévalorisent les biens de tous les habitants de la région et enfin, qu’elles sont reconnues nuisibles pour la santé par l’Académie Nationale de Médecine.

Louis Toty, médecin et secrétaire de l’association, a pris la parole quelques minutes pour apporter des informations sur le syndrome éolien et préciser que l’Académie de Médecine avait demandé une distance minimale de 1500 m entre les éoliennes et les habitations, mais que celle-ci reste à 500 m sous la pression du lobbying éolien industriel.

Puis une discussion constructive a été menée par le président, qui a su veiller à ce que le débat reste courtois malgré quelques divergences d’opinion sur une question. Un Trizacois a été applaudi lorsqu’il a rappelé que le manque de transparence dans la mise en place du projet éolien a beaucoup choqué de nombreux habitants de la commune et des alentours. Grâce à la participation active de nombreuses personnes du public, des intervenants précités et de Noël Fournet-Fayard, trésorier de l’association, le débat s’est prolongé jusqu’à 22h, pour se clôturer ½ h plus tard autour de rafraichissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *